« Éco-responsabilité » Un rôle stratégique pour les acteurs du cadre de vie

Proposée dès 1996 à l’ENSAPLV puis au Pôle EVA sous le nom « Maîtrise d’ouvrage et Maîtrise d’Oeuvre de la Qualité Environnementale : Architecture, Ingénierie, Urbanisme et Aménagement, » cette formation est une pionnière de l’éco-responsabilité dans le cadre bâti. Elle évolue chaque année en fonction des enjeux contemporains. À ce jour, plus de 1200 architectes et ingénieurs ont été diplômés pour exercer une pratique plus vertueuse, plus généreuse de l’architecture et de l’aménagement…
Aujourd’hui, nul ne peut ignorer l’impact des secteurs de l’aménagement et de la construction sur l’environnement, mais également sur les modes de vie collectifs et les comportements individuels. Le secteur de la construction est responsable de 43% des consommations énergétiques, il produit à lui seul, autant de déchets que la consommation des ménages.

Suite aux accords de Paris sur le climat et à la loi de transition énergétique, la commande publique et les investisseurs privés exigent des réponses qui intègrent la démarche de qualité environnementale pour un développement durable et souhaitable. Cette formation, fondée par Michel Sabard et Pierre Lefèvre, fait intervenir Suzanne Déoux, Thierry Paquot, Alain Bornarel ou Yves Perret et de nombreux autres formateurs, toutes et tous professionnels ou chercheurs engagés dans une démarche de transmission de leurs connaissances et de leur savoir-faire.

 C'est quoi une ville intelligente ?

OBJECTIFS :

Tous les acteurs du cadre de vie sont impliqués dans la pratique environnementale. Les professionnels doivent s’adapter à la transition d’une société de consommation vers une société respectueuse d’un développement durable et équitable. Cette formation vise un public de formations, de cultures et de métiers différents mettant ainsi à profit l’expérience de chacun pour créer les conditions d’un travail d’équipe et partager des objectifs communs. La formation « Construire Éco-Responsable », fait appel à des intervenants, chercheurs et praticiens reconnus pour leur expertise (santé, eau, énergies, transports, paysage), à des sociologues, des avocats et des économistes pour appréhender et comprendre les enjeux politiques, économiques sociaux et culturels dans la transformation de l’espace urbain qui intègre les données du développement durable.

Les enjeux de l’éco-responsabilité étant fixés, la progression pédagogique permet aux participants d’appréhender des techniques environnementales éprouvées.

A l’issue de la formation, chacun dans son domaine d’intervention aura la capacité de définir en amont les finalités d’une opération, de faire les choix pertinents et/ou d’aider les prescripteurs dans leur orientation, de monter l’équipe performante capable de répondre aux enjeux recensés. Une opération « éco-responsable » est un projet unique et complexe. L’une des difficultés est de travailler en équipe pluridisciplinaire, d’associer un réseau d’expertises et de savoir instaurer des échanges, parfois à l’échelle internationale.

L’objectif qui sous-tend la formation est de donner à ces professionnels la capacité de conjuguer leur expérience et les compétences acquises dans une approche globale et transversale qui intègre les pratiques interdisciplinaires et les processus de programmation. L’approche contribue à la diversification des modes d’intervention et à la prise de conscience de l’impératif d’un travail d’équipe.

 

CONTENUS :

La formation se subdivise en cinq thématiques :

  • Enjeux urbains, aménagement et territoires
  • Enjeux énergétiques et bioclimatiques du bâti
  • Confort et santé, la qualité des ambiances, mieux concevoir pour mieux vivre
  • Matériaux, cycle de vie, confort et performances
  • Engagements éthiques et ses influences économiques et sociales

Elle abordera aussi de manière transversale :

– les domaines de l’éco-gestion des énergies, des transports, de l’eau et de l’assainissement et l’ensemble des enjeux majeurs du développement durable ;

l’approche interdisciplinaire indispensable à l’acquisition des méthodes pour associer les acteurs du projet à la programmation ;

les différentes phases des missions de coordination, de programmation et d’accompagnement de la maîtrise d’ouvrage exercées notamment par les conseillers et les assistants des maîtres d’ouvrages : analyse de la commande, définition du projet, opportunité et faisabilité du projet, références, contextualisation, élaboration du programme, préparation de l’appel d’offres, suivi du projet architectural, suivi du chantier ;

la réhabilitation du patrimoine public ;

l’approche pratique des méthodes, des données et critères, de leurs variations et des vérifications des hypothèses relatives aux différents cas de figure et échelles identifiées.

 

PUBLICS VISES :

Architectes en exercice salariés et profession libérale, maîtres d’œuvre, ingénieurs et professionnels de l’aménagement et de l’urbanisme, paysagistes, urbanistes, conseillers et assistants des maîtres d’ouvrages désireux d’inscrire leur pratique professionnelle dans le cadre des démarches préconisées en matière d’éco-responsabilité et de qualité environnementale…

 

DUREE ET DATES :

20 jours, soit 160 heures réparties en 7 sessions de formation (17 jours), du 22 mai au 13 décembre 2019, 1 journée de visites d’opérations et 2 journées d’évaluation et de clôture.

 

S’INFORMER ET S’INSCRIRE :

01 40 34 15 23

info [@] formation-dd [.] fr